26 Juillet 2003, Mexique

Un homme de 60 ans, toujours assoiffé après avoir bu ce que la majorité des gens qualifieraient de « trop d'alcool » tituba jusqu'à une ruche proche, espérant ajouter un peu de miel dans sa bière. Il pensait sûrement que les abeilles partageraient gentiment mais il n'en fut rien. Elle obéirent plutôt à un instinct Darwinien élevé en elles depuis des millénaires : elles sacrifièrent leurs dards et leurs vies par centaines pour protéger la ruche. L'homme répondit raisonnablement à cette attaque... en faisant un choc anaphylactique (sorte de réaction allergique) qui lui fut fatal. Le porte-parole de l'hôpital où notre assoiffé fut envoyé préféra attribuer la cause de la mort aux « actions stupides d'un homme ivre » plutôt qu'à l'acte héroïque de ces courageux hyménoptères qui protégeaient leur patrie d'un vil envahisseur.


  • Currently 3.93/5
3.9/5 (200 votes)