30 Novembre 2004, USA, Washington

Philip, âgé de vingt-quatre ans, fut trouvé mort dans le lit de sa caravane, avec les restes calcinés d’une lampe à lave partout dans sa cuisine. Les enquêteurs, perplexes, finirent par reconstituer le scénario le plus probable des derniers instants de Philip. Les lampes à lave sont fascinantes à regarder. Impatient d’allumer sa nouvelle lampe, Philip la brancha et attendit que les globules commencent leur dance surréaliste. Mais après quelques minutes de frustration, rien ne se passa. C’est alors qu’une idée brillante lui vint à l’esprit : " Pourquoi ne pas accélérer ce processus terriblement lent ? ". Il prit la lampe, se dirigea vers la cuisine, la plaça sur la cuisinière qu’il alluma. Très vite, la cire fondit et débuta sa danse ondulante. Mais le liquide était conçu pour être chauffé par une ampoule de 40 Watt. Elle était surchauffée. Ravi par le spectacle, Philip oublia que " la chaleur dilate ". Toute expansion étant impossible dans la bouteille en verre, la lampe explosa violemment pour évacuer la pression.* Un tesson de verre épais fut directement projeté dans la poitrine de Philip, droit dans son cœur. Philip tomba sur son lit, en prononçant peut-être ces mots " Aeternum vale ! " (Adieu pour l’éternité !, en latin) tandis qu’il s’écroulait et mourait. La police ne trouvant aucune trace de consommation d’alcool ou de drogue, elle pouvait donc sans risque supposer que Philip se trouvait en pleine possession de ses moyens lorsqu’il partit avec éclat. * C’est la raison pour laquelle la notice nous conseille de ne jamais placer la lampe directement sur une source de chaleur, comme une cuisinière.


  • Currently 3.98/5
4.0/5 (185 votes)