06 Juillet 2004, Roumanie

À Pitesti, des médecins étaient à la recherche d’un homme avec une bague en métal coincée autour de son pénis, qui avait fui l’hôpital en proie à la panique. L’homme de 42 ans, dont l’identité était inconnue, avait expliqué avoir glissé la bague sur son pénis suite à un pari perdu lors d’un jeu arrosé dans un pub. Il fut ensuite incapable de retirer la bague. Gêné, il n’alla pas chercher immédiatement de l’aide. Mais deux jours plus tard, la douleur supplantant la honte, il se rendit à l’hôpital pour montrer son membre enflé et décoloré. Les médecins lui annoncèrent la mauvaise nouvelle. La gangrène s’était développée, et sa vie était en danger. Il y avait eu une interruption trop longue de l’apport sanguin, et ils ne pouvaient rien faire d’autre que de lui retirer son pénis, afin que la nécrose ne s’étende pas au reste du corps. La chasse à l’homme était lancée. " Il n’a aucun moyen d’échapper à l’amputation, déclara un médecin. Il doit revenir à l’hôpital et l’accepter. " La seule consolation de cet homme est qu’il obtiendra à coup sûr un Darwin Award, d’une façon ou d’une autre ! Un lecteur a écrit : " Mensonge ! Certains d’entre nous, naturellement dotés d’un petit membre, ont réussi à avoir un enfant ou deux, à l’aide d’un peu de créativité et d’une intervention médicale. Couper chirurgicalement un tendon sur le pénis permet de l’agrandir d’un centimètre supplémentaire, voire plus. "


  • Currently 3.03/5
3.0/5 (204 votes)