02 Novembre 2004, USA, Portland

Diane, une chauffeuse de bus de 56 ans dont 22 années de métier, arriva à la gare routière de Sunset peu de temps avant midi. Elle avait six minutes de retard, et avait hâte d’utiliser les toilettes. Après avoir attendu avec impatience que ses passagers descendent, Diane sortit avec empressement du bus, en laissant le moteur allumé et sans mettre le frein à main. Elle passa devant le véhicule, se dirigea vers la fenêtre du conducteur pour tirer le levier qui fermait les portes. Le bus est équipé de freins automatiques qui l’empêchent d’avancer tant que les portes sont ouvertes. Une fois qu’elles sont fermées, les freins se desserrent au bout d’une seconde et demie. Alors que Diane passait devant le bus en se rendant aux toilettes, elle s’aperçut tout à coup que l’engin de 15 tonnes avançait lentement vers elle. Elle aurait pu s’écarter de sa route. En fait, elle aurait même pu tranquillement s’éloigner en marchant. Au lieu de cela, les témoins la virent pousser le bus, les bras tendus, pour tenter de l’arrêter. Un bus pèse 200 fois plus lourd que le poids d’une femme adulte. Faites le calcul. Le bus finit effectivement par s’arrêter pour des raisons autres que les efforts de Diane. Les secours arrivèrent en quelques minutes, pour découvrir Diane morte sous le bus. Après enquête, il s’avéra que la cause de l’accident était due à une erreur humaine.


  • Currently 4.40/5
4.4/5 (210 votes)