03 Janvier 2005, Suisse, Saint-Maurice

C’était durant la première semaine d’un stage de remise à niveau sur les armes, et le détachement de l’armée suisse venait de terminer un entraînement à balles réelles. L’instructeur donna l’ordre aux soldats de mettre le cran de sûreté sur leurs armes avant de partir en pause. Le sous-lieutenant de 24 ans, responsable du détachement, décida que c’était le moment idéal pour montrer une attaque sur un soldat à l’aide d’un couteau. Brandissant sa baïonnette, il bondit vers l’un de ses hommes, le prenant complètement par surprise. Mais en début de semaine, les soldats avaient été entraînés à enlever le cran de sûreté et être prêts à faire feu le plus rapidement possible. Le soldat, surpris de voir son supérieur se jeter sur lui avec un couteau, tira pour se protéger de l’attaque. La leçon n’aurait pas pu être plus réussie : le soldat avait sauvé sa vie et protégé le reste du détachement d’une attaque surprise. Le sous-lieutenant aurait voulu féliciter le soldat de sa réaction rapide et de son adresse au tir. Malheureusement, il fut tué d’une seule balle. Et voici pourquoi, les enfants, il ne faut pas jouer avec des couteaux ou des armes. Jamais. Et ce même si nous sommes des professionnels entraînés, et surtout lorsque la cible est un autre professionnel.


  • Currently 4.52/5
4.5/5 (265 votes)