30 Aout 2006, Gabon, Libreville

Au cours d’un sermon passionné, une congrégation fut surprise d’entendre leur pasteur de 35 ans déclarer qu’il était littéralement possible de marcher sur l’eau, pour peu que l’on ait la foi. Ses paroles étaient audacieuses. Il vanta les pouvoirs divins qu’un homme croyant possédait avec tant de force qu’il s’était sans doute convaincu lui-même. Qu’il y croyait ou non, son sermon laissa l’assemblée sans voix et le fier pasteur décida de tester sa foi. Il sortit pour aller traverser un estuaire, et ce même s’il ne savait pas nager. Dénué des pouvoirs de David Copperfield, et sans l’aide de Jésus Christ, ce malheureux ecclésiastique ne trouva qu’un Darwin Award humide au bout de son chemin. Une anecdote similaire a eu lieu à Palorca, au Portugal : « J’ai rencontré un vieux villageois qui un jour tenta de marcher sur l’eau. Il s’attacha des petits flotteurs aux pieds. Il flotta, mais à l’envers, la tête dans l’eau. Il fut sauvé par les spectateurs. »


  • Currently 4.18/5
4.2/5 (244 votes)